(Vers page accueil)   


Visiteurs

Voyage en Asie Centrale (Août 2007)
(mise à jour 14 octobre 2007)

Albums photos

Déroulement du voyage

Histoire (très) simplifiée de l'Asie Centrale

Météo, Climat

Commentaires photos

 

 
 
Albums photos
Kazakhstan (sans soleil...) - 30 photos
Kirghizstan (quels paysages!) - 140 photos
Tadjikistan (les routes!... et les paysages) - 50 photos
Ouzbékistan (que c'est beau!) - 220 photos
 
 
 
Avertissement aux photographes

N'ayant pratiquement plus de place sur mon site Web, j'utilise les possibilités (plus réduites) offertes gratuitement par Google et Picasa. Cela n'a pas la souplesse d'autres produits, néanmoins lorsque c'est gratuit!

J'ai remarqué que selon les versions de Picasa... le transfert de photos "PhotogamutRGB" les copiaient en ?? (avec un rendu sur le Web similaire) mais pas toujours de la même façon, car en effet lorsqu'on télécharge les photos à partir du Web, certaines sont en sRGB ou d'autres a priori en Prophoto, ou en ??,  mais avec une forte dérive de couleurs et cela selon la version de Picasa (ces photos ne sont pas en Photogamut comme il devrait l'être). Lorsque je fais le téléchargement de la même photo à partir Picasa Album web pour amener la photo sur l'album, puis en téléchargeant le fichier de l'album vers ma machine, le fichier apparaît bien en "Photogamut"...La différence des 2 photos téléchargées à partir du Web est impressionnante (photo d'essai : _ASC3229xxx.jpg album Ouzbekistan)): a) la première est complètement dénaturée; b) la seconde est correcte. J'ai également mis à titre de comparaison l'original en Prophoto (à noter que j'ai volontairement laissé le canal rouge déborder en PhotogamutRGB...)...Essayez ! Mais a priori, sauf si je n'ai pas tout lu, Picasa doit traiter cela à sa sauce et selon les versions ??

Donc si vous téléchargez des photos pour voir...; selon la méthode que j'aie utilisé de chargement sur le Web, la version de Picasa, on obtient des résultats variables et qui ne dépendent pas de moi.. en l'occurrence avoir une image "PhotogamutRGB" relève de la loterie (je ne vais pas en procédure manuelle transférer 400 fichiers.. qui sont toujours les mêmes...) uniquement par souci d'exactitude.

A noter, mais là j'enfonce une porte ouverte, que les JPG avec très forte compression (Web) produisent une dégradation d'image importante, cela se voit notamment sur les surfaces assez uniformes comme les ciels, ou aussi sur les histogrammes qui passent de "pleins" à "en arêtes"...

Autre remarque : j'ai découvert un bug (un de plus mais qu'on peut contourner lorsqu'on le sait...) de Nikon Capture NX dans la gestion des couleurs, bug que j'ai signalé à Nikon. Ceci amène une mise à jour progressive du site Web; certaines photos en attendant cette mise à jour peuvent présenter des différences de colorimétrie.

 

 

Déroulement du voyage : Le voyage s'est déroulé du 10 août au 27 août 2007

Notre itinéraire et la route de la Soie (au moins une parmi les nombreuses variantes)

En bleu notre itinéraire, en jaune la (une des) route(s) de la soie

 

Le groupe : Albert, Catherine, Céline, Christian, Claudine, Denise, Jacques, Maryse

Nos guides principaux : Masha (Kirghizstan), Édouard (Ouzbékistan)

(résumé par Catherine et quelques compléments par Jacques)

 

Vendredi le 10 Août :

  • Départ d'Orly, escale à Istanbul et arrivée à Almaty (beaucoup de pommes), anciennement Alma Ata (Père des pommes) au Kazakhstan

Samedi le 11 Août: ( anniversaire de Céline!)

  • Visite de la Grande Mosquée (1999), du parc Panlifilov avec l'église Orthodoxe Zenkov (cathédrale de bois) et le Mémorial de la Seconde Guerre Mondiale puis montée en bus à Medeu à 1800m (station de ski et de patinage). Repas sous yourte à  base de mantis (gros raviolis...) et samsats (beignets de viande).

  • Puis départ vers le Canyon de Charyn. Arrivée le soir au Canyon. Nuit mouvementée! Sous tente, mais elles résistent!.

Dimanche le 12 Août:

  • Descente dans le Canyon, sous la pluie ou le temps gris. Belle balade. Puis route vers Kegen. Passage de la frontière Kazakhstan- Kirghistan... arrivée du soleil, qu'on ne quitte plus. Pique nique au bord de l'eau. Passage à Karakol  (anciennement Prévjalski) - visite d'une Église Orthodoxe et d'une Mosquée doungane -  et arrivée le soir au dessus de Jety Oguz dans la vallée de Tchun Aksu à 2300m où coule l'eau d'un glacier. Douche "chaude" et nuit (très fraîche) dans une yourte.

Notre itinéraire approximatif au Kirghizstan

 

Lundi le 13 Août:

  • Descente à pied vers Jety Oguz, "montagne des 7 Taureaux". Route le long du lac Issyk-kul. Déjeuner au bord du lac. Route vers Kortchkorka, visite d'un musée artisanal( feutres, costumes..). Nuit chez l'habitant, repas à base de laghman (soupe à base de nouilles et viande).

Mardi le 14 Août:

  • Route vers la vallée de Soussaymir. Visite d'un cimetière. Déjeuner au bord de l'eau dans un cadre magnifique( roches de toutes les couleurs). Visite de la maison du Géant à Kogemkoul. Route longue, longue.... (on rejoint la route Bishkek-Osh ...) jusqu'à la vallée de Soussaymir. Soirée festive! Nuit sous tente à 2800m.

Mercredi le 15 Août:

  • Route vers Karakul. Arrêt et visite d'une famille Kirghize (toute une petite famille avec sa yourte, ses chevaux, son koumis...). Albert puis d'autres se transforment en cavaliers.

  • Poursuite de la route. Barrage de Toktogul sur le Naryn, déjeuner de truite saumonées frites. Puis campement à l'écart de la route entre Karakul et Tash Koumir.

Jeudi le 16 Août:

  • La route longe la rivière Naryn. Champs de coton, d'oignons, de pastèques , de maïs et vigne. Déjeuner à Djalalabad ( brochettes!) puis visite de Uzgen ( mausolée et minaret karakhanide). Poursuite de la route et arrivée à Osh. Visite du musée installé dans une grotte, du marché bazar puis bière bien méritée dans un jardin. Dîner chez l'habitant au dessus de Osh (un plov : riz, viande, poivrons,...), magnifique treilles avec des grappes géantes. Nuit à l'Hôtel Kristal.

Vendredi le 17 Août:

  • Visite du trône de Salomon. Puis route le long de la frontière Ouzbèk. Nombreux champs de tabac. Déjeuner à Katamja dans un parc public. Baignade dans le lac pour certains. Puis périple hasardeux pour trouver la route( norias...), mais les chauffeurs y arrivent! Campement rustique près d'un lac avant la frontière du Tadjikistan

Samedi le 18 Août:

  • Départ vers la frontière... on la cherche ...on la cherche... et on la trouve mais dans l'autre sens..( je passe les détails!)

  • On retrouve l'équipe tadjike et quelle équipe ... et leur bus russe bleu!

  • Déjeuner à Isfara. Route vers Khodjent et arrêt dans cette ville. Visite du marché et de la Mosquée. Départ de Khodjent mais panne de véhicule. Nous retournons dans la ville. Bière ....Nuit sur un parking et près d'un aéroport!...Il y a un gros orage dans l'air!

Notre itinéraire approximatif au Tadjikistan

Dimanche le 19 Août:

  • Balade le long de la route en attendant le bus! Qui arrive à 12h. Déjeuner idyllique ( brochettes .. et poulet). Montée difficile du col de Schachristan - 3378m (eau pour les moteurs, durite...), descente par la route Khodjent-Pendjikent puis nous la quittons pour aller vers le lac Iskenderkul (Alexandre) par la route de Douchanbe. Arrêt le soir près de Rabot et nuit sur un parking après une route difficile.

Lundi le 20 Août:

  • Départ pour le lac Iskenderkul, on y reste jusqu'à 14H. Puis redescente vers Pendjikent... Longue route "dégradée" et arrêt avant Pendjikent après de nombreuses péripéties...!

Mardi le 21 Août:

  • Pendjikent: visite d'une ancienne cité sogdienne, puis du magnifique marché.

  • Déjeuner dans cette ville puis départ pour la frontière Ouzbek que nous passons vers 14h où nous changeons de guide, Édouard remplace Masha.

  • Puis Samarkand: visite du Gour Emir ou Mausolée de Tamerlan. Nuit à l'Hôtel Malika (malika = terme d'origine persane)

Notre itinéraire approximatif en Ouzbékistan

Mercredi le 22 Août:

  • Samarkand: visite de la Mosquée Bibi Khanum,du marché puis du Reghistan (place de sable) avec la Medersa Ouloug Beg, la Medersa Chir Dor et la Medersa Tilia Kari.

  • Dans l'après midi: visite du Musée Historique d'Afrasiab avec de belles peintures murales, puis de l'observatoire d'Ouloug Beg et de la Nécropole Chah-I-Zinda.

Jeudi le 23 Août:

  • Route de Samarkand à Boukhara. Arrêt au Caravansérail de Rabat-i-Malik.

  • Visite de la Citadelle de l'Ark, de la Mosquée Bolo-Khaouz, du Mausolée Tchachma Ayoub du prophète Job et du Mausolée Ismaïl Samani. Repas chez l'habitant (un plov). Nuit à l'hôtel Malika.

Vendredi le 24 Août:

  • L'ensemble Poï Kalian avec le minaret Kalian, à sa droite la Mosquée Kalian( du vendredi) et à sa gauche la Médersa de l'émir Alim Khan. Médersa Abdoul Aziz Khan( avec le vase), Médersa d'Ouloug Beg, Mosquée Magok-i-Attari puis passage dans le quartier Liab-i-kaouz avec le khanaga Nadir Divanbegi.

  • L'après midi: visite de la Résidence d'été du dernier émir avant l'arrivée des soviétiques en 1920, Sitora-i-Mhki Khosa à l'extérieur de la ville puis retour au quartier Liab-i-kaouz et visite de la Médersa Nadir Divanbegi et Toki-Zargaron. Statue de Khodja Nasreddine.

  • Dîner spectacle, défilé...

Samedi le 25 Août:

  • Route de Boukhara à Khiva, somptueux repas à base de sandres frits de l'Amou-Daria. Visite de la nouvelle ville pour certains. Nuit à l'hôtel Malika.

Dimanche le 26 Août:

  • Visite du Minaret( Kalta Minor), de l'ancienne Citadelle avec sa mosquée d'été( hôtel des monnaies), et sa salle de réception, de la Médersa Mohammed Rakhim Khan; de la Mosquée Juma ( Mosquée du vendredi)(nombreux piliers en bois) et le palais Tach Khaouli avec son harem.

  • Dîner chez l'habitant. L'après midi, visite du Mausolée de Pakhlavan Mahmoud.

Lundi le 27 Août:

  • Poursuite de la visite de Khiva

  • Dîner en ville... Bus pour Ourguentch. Avion Ourguentch- Tachkent (Tupolev 154), nuit ??, puis Tachkent-Istanbul et enfin Istanbul-Paris.

 

Un peu d'histoire (simplifiée) de l'Ouzbékistan ..et de l'Asie Centrale

(inspiré de http://voyages.lespassions.fr/ (copyright)

"L'Ouzbékistan évoque la Route de la soie, les nomades et leurs yourtes, les héros légendaires, Gengis Khan, Tamerlan, les coupoles bleu turquoise des mausolées et des mosquées.
Les premières traces d'irrigation volontaire (cultures de décrue) en Asie centrale ont été trouvées dans les années 1930 par des archéologues russes. Elles datent de 5 000 av JC et témoignent des premières civilisations sédentaires, dans un monde dominé par les nomades scythes et sarmates.  Cette route des marchands, qu'on appelle Route de l'Or, et aussi Route de la Soie, fut aussi empruntée par Alexandre le Grand, parti de Macédoine, Gengis Khan et Tamerlan. Cette route favorisa la diffusion des religions : les moines bouddhistes puis les arabes l'empruntèrent, en sens opposé. Elle véhicula aussi les progrès techniques comme l'imprimerie, le papier, et les connaissances scientifiques (mathématiques, astronomie).

L'empire perse de Cyrus engloba l'Asie centrale au VIe siècle av JC et y fonda un royaume, la Sogdiane, entre les fleuves Amou-Daria au Sud et Syr-Daria au Nord.
En 328 av J.-C Alexandre le Grand plante son étendard sur les forts de Boukhara et Samarkand. Le peuple se soulève et parvient à reprendre Samarkand. La résistance de la Sogdiane et de ses alliés, la Bactriane, embarrasse Alexandre le Grand qui décide de sceller la paix en épousant la fille du chef rebelle, la belle Roxane. Deux ans après, l'empereur meurt, emporté par une fièvre. Il est à peine âgé de 32 ans. Son empire est éclaté entre ses généraux. La Bactriane qui a englobé la Sogdiane en profite pour reprendre son indépendance.
Au VIe siècle, les Turks déferlent, venus de l'Est, de Mongolie. Ils fondent des royaumes locaux : les Kirghizes et les Ouigours. Mais à partir de 623, une autre déferlante, venue de l'Ouest, s'abat sur l'Asie centrale : les arabes, porteurs de leur religion musulmane. Ils franchissent l'Amou-Daria en 654. La conquête de Boukhara leur prend 3 années (706-09) et 4 campagnes, tellement ses habitants résistent, ils s'opposent à l'apogée Sogdienne"
dont on retrouve des traces à Samarkand et Pendjikend (Tadjikistan). Même si les arabes ne restent maîtres de la région que pendant 30 ans, ils ont laissé une empreinte considérable notamment religieuse. La décoration est faite de calligraphies, il faut considérer l'arabe pour les peuples d'asie centrale comme le latin pour nous, moins de 0,1% de la population le comprend!

"Avant l'arrivée des arabes musulmans, la religion prépondérante était le zoroastrisme : le zoroastrisme est une religion monothéiste. Son Dieu est Ahura Mazda. Elle a été professée par Zarathoustra ou Zoroastre. Elle a été fondée au cours du Ier millénaire av. J.-C. dans l'actuel Turkestan occidental, et est devenue la religion officielle des Perses sous la dynastie des Sassanides (224-651). Zoroastre prêchait un dualisme entre le Bien et le Mal, la Lumière et les Ténèbres, dualisme présent dans l'islam chiite duodécimain.  Les zoroastriens vénéraient les quatre éléments : l'eau, la terre, le feu et l'air,

Au IXe siècle, un état indépendant samanide (d'origine perse) se construit autour de Boukhara. Leurs tombaux, enfouis sous le sable, ont ressurgi par enchantement au XXe siècle, dans un état de conservation étonnant.
A cette époque, les oasis sont un foyer intellectuel et religieux : à Boukhara, ibn Sina, connu en Occident comme Avicenne, né en 980 près de Boukhara, écrit un traité de médecine, tandis qu'à Khiva, Al-Bîrunî (973-1048) émet l'hypothèse que la terre tourne sur son axe,
de même Al Koresmi (né près de la mer d'Aral et vivant à Khiva), introduit la science des algorithmes... C'est pendant cette période (perse et non arabe) que ce sont déroulés les progrès qu'il faut attribuer aux samanides. En 999, la dynastie samanide s'effondre sous la pression des Turks. Suit une période où plusieurs dynasties dominent l'Asie Centrale,  Karakhanides (Chine jusque Amou Daria), Ghaznévides (au sud) , Seldjoukines (vers Irak actuel), tous  d'origine turcs (probablement à la fois proches de la mer d'Aral et du sud de la Sibérie)

A noter que l'islam en Asie-Centrale est emprunt de soufisme fondée sur une attitude contemplative.

L'arrivée des Mongols (turco-mongols) :

"Gengis Khan est né entre 1162 et 1167 en Mongolie. Il prend la tête d'une armée mongole forte de 200.000 hommes (composée en majorité de turcs venant eux du sud de la Sibérie) contre le royaume de Khorezm, pour les punir d'avoir attaqué une caravane de commerçants. Le roi de Khorezm s'enfuit, poursuivi par les troupes mongoles. Celles-ci pillent et dévastent tout sur leur passage. Boukhara puis Samarcande tombent entre leurs mains. Les habitants sont décapités par centaines.
L'empire de Gengis Khan ne cesse de s'agrandir. Il sera un des plus grands jamais créés, allant du Pacifique au Danube. Gengis Khan utilise son génie politique et militaire pour unifier les tribus turques et mongoles de l'Asie centrale. La surveillance qu'il exerce sur les routes commerçantes est efficace et permet l'expansion du commerce. Marco Polo peut traverser les déserts sans être inquiété. C'est une période sûre pour quiconque se soumet à la loi mongole.
Avant de mourir en 1227 (à Qingshui, dans l'actuel Gansu), Gengis Khan partage son empire entre ses 4 fils : le royaume de Samarcande échoit à son second fils, Tchaghatay. Mais débute alors une période de déclin…. en attendant le prochain empereur …

Timur naît en 1336, dans la ville de Kech, au sud de Samarkand. Une blessure à la jambe lors d'un combat lui vaut le surnom de Lenk, " le boiteux en persan", d'où Timur Lenk et par déformation, " Tamerlan ". Stratège de génie, il n'a que 21 ans quand il entreprend de conquérir le Turkestan et l'Asie centrale. Et il y parvient et étend son influence de la Mer noire à l'Indus. Comme Gengis Khan, il fait décapiter ses ennemis. Les guerriers doivent ramener des têtes, pour preuve de leur courage. Celui qui n'en ramène pas assez risque la sienne. Si un autre guerrier en ramène plus que le nombre désiré, il peut les revendre à ceux qui n'en ont pas assez.
En 1370, il choisit Samarkand comme capitale, car elle est proche de sa ville natale. En 1401, il triomphe à Bagdad et Damas et pousse jusqu'en Turquie, à Izmir.
Tamerlan meurt en 1405, son corps est ramené à Samarkand et enseveli dans le mausolée qu'il a construit pour son petit fils, Mohammed Sultan. Le mausolée s'appelle depuis Gour Emir ou Tombeau de l'émir".

Vers 1860, conquête et "soumission" de l'Asie-Centrale par les Russes Tsaristes, les cinq républiques actuelles forment le Turkestan Occidental, alors que le Turkestan Oriental (Xinjiang) est sous domination chinoise.. Vers 1920 - 1930 création des cinq républiques actuelles par les Soviétiques - découpage fait par Staline (Kazakhstan, Kirghizstan, Tadjikistan, Ouzbékistan, Turkménistan). A noter que 4 de ces républiques (aux brassages des populations près et qui sont très importants)  ont une langue et des origines turco-mongoles, mais que les Tadjikes ont une origine Perse.

1991, indépendance des 5 républiques.

Météo, climat...

Selon la zone où on se situe et la période de l'année le climat est souvent très contrasté, avec un certain nombre de constantes :

 

Photographie :

  • Nikon D200 et zoom 18x200 VR en raw compressé, toutes options désactivées sur le boîtier (accentuation, bruit, saturation,...)
  • traitement par Nikon Capture NX 1.2 :
    • espace colorimétrique Prophoto; application de profils colorimétriques personnels d'étalonnage ; conversion finale vers PhotogamutRGB
    • traitement classique : éditeur LST ou Niveaux-Courbes ; Passe-haut ou Masque Flou; Débruitage; Points de contrôle blancs et noirs ; points de contrôle de couleurs; D-lightning HQ, etc.
    • conversion en JPG puis "transfert" par Picasa Web
  • les images Web sont par nature pas très bonnes en termes de couleurs (non prise en compte des profils ICC), néanmoins cela permet d'entrevoir...
  • les photos en intérieur (Yourte, Samarkand,...) sont souvent prises à main levée à 1600ISO, certaines sont plus que limites, mais j'en ai conservé à titre de souvenir. Pour d'autres photos, vus les horaires le contre-jour était quasi obligatoire en plus à midi...dommage.

Jacques